lundi 2 novembre 2015

J-182 : La perte de poids ça donne quoi ? Actions et réactions partie 2



Bonjour enzymes et hello Movember !
Cet article est relativement proche de celui de la semaine dernière (d'où le "partie 2". Vous êtes des lecteurs géniaux). 
"Où qu'on va ? Qu'est ce qu'on fait ? Comment ça se fait que je reprends* du poids ?" Je vais tenter de me répondre aujourd'hui.



Objectifs atteints de la semaine dernière :

- arrêter de cloper (9 jours aujourd'hui)
- mes graphiques sont mis à jour
- je n'ai pas mangé au restau, mais je ne peux pas vous dire que j'ai mangé comme j'aurais dû...

- deux run de 30min la semaine dernière, c'est pas trop mal.

Mesures disciplinaires pour cette semaine :

Comme vous l'avez peut être deviné, j'ai un peu cafouillé au niveau alimentation la semaine dernière... Je ne comprends pas moi-même pourquoi, mais je me suis mise à grignotter... Ce qui m'arrive très très rarement et que je ne m'explique pas (peut être l'arrêt du tabac ?...). Mon objectif principal cette semaine est donc de continuer à travailler sur l'alimentation... Parce que ça a toujours été, et ça sera toujours, le facteur principal pour lequel je ne perds pas de poids. (Apprenez à manger pour toutes les raisons du monde, sauf parce que vous avez faim, et vous signez pour un aller direct à la case obésité).

Allez, on résume. Les mesures disciplinaires de la semaine sont :
- Arrêt du grignottage et des repas trop lourds le soir.
- maintien du sport à 2x 30min au moins.

- ne pas reprendre la cigarette.
- ne pas manger si je n'ai pas faim (toujours optionnel, je ne suis pas sûre d'en être capable à nouveau pour l'instant)

Mes résultats :

Parce qu'il faut quand même que j'en parle.
J'ai pris 500g cette semaine. Je pèse donc 106.6 kilos. Et pour ceux qui suivent ce blog, je pense toujours à transférer mon objectif sur les cm, mais comme je tente de relancer la machine, je reprends la méthode du début avant de continuer à avancer...

Enfin. Je ne vais pas vous mentir, c'est assez frustrant de reprendre du poids et de se rendre compte qu'on a perdu le contrôle. D'avoir repris "autant" et de ne plus savoir comment les perdre. (Il faut dire que me mettre à paniquer n'a pas beaucoup aidé...) Mais ça n'est pas une raison pour me flageller. J'avais besoin de cette pause et je ne la regrette pas. Il va me falloir me tenir à mes objectifs et tout va rouler. Je ne veux plus voir s'afficher le 112 sur la balance.

Comme vu sur une citation dernièrement : "Si tu es fatiguée de tout recommencer à chaque fois, arrête de t'arrêter."



Jour 183 : J'arrête de paniquer et je me remets à l'action !

      



* : que je + indicatif présent : témoin d'une haine ancestrale entre le Nord-Pas-de-Calais et le subjonctif. 

Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Merci d'être passé me faire un petit coucou !