mardi 9 février 2016

Ce qui a changé depuis le début de ma perte de poids : partie 1.


Je lisais il y a peu un article d'Habitudes Santé à propos du calcul du poids idéal. Je n'en ferai pas un résumé ici (mais je vous encourage à passer y faire un tour si la question vous intéresse).

Sandra y évoquait un point qui me paraît intéressant à ce stade de mon voyage contre le gras : faire une liste des changements qui sont apparus en nous depuis le moment où on s'est réveillé en se disant "cette fois c'est la bonne, je change d'habitudes et je maigris".
Je me lance donc dans l'exercice. Je fais le point sur 9mois de blogging, mon état d'esprit, mes réussites et échecs, ma vision actuelle de la perte de poids.

Ah. Une dernière précision. Je ne ferai pas ici la liste type "je bois plus d'eau", "je mange moins gras", "je ne vais plus au fast food". Même si toutes ces choses sont plutôt vraies, je préfère me pencher sur les changements profonds. (Si vous sentez qu'un article plus léger de ce type s'impose, n'hésitez pas à me le dire en commentaire !)


Je n'ai plus besoin de perdre du poids.


Oui. Bon. C'est un peu particulier d'écrire ça en premier dans la liste. Laissez moi m'expliquer.
Je ne veux plus perdre du poids. Je l'évoquais il y a quelques temps. Je veux mettre du 40, je veux affiner ma silhouette, je veux être en bonne santé. Mais dépendre d'un chiffre non représentatif affiché sur un outil de torture ? 
Non. Merci. Mais non merci. Vraiment.

Je n'ai plus besoin de me fixer des objectifs de temps.


A mes débuts, je m'étais fixée un objectif : perdre 3 kgs par mois, objectif que je pensais raisonnable et atteignable, avec une limite de temps fixée à un an. (ce qui devait faire -35 kilos. Mes TOCs me perdront).
Aujourd'hui, je me rends compte que la méthode n'était pas forcément efficace.

Fixer une limite de temps sur un changement qui est sensé durer toute la vie. Vous ne voyez pas comme une contradiction ?

Plus, fixer une limite de temps provoque un stress, une peur de l'échec, un risque accru de tout laisser tomber. Bah oui. Si on n'y arrive pas (quelle que soit la raison) le mois numéro n, ça signifie qu'on devra perdre 6kilos le mois numéro n+1 ? On augmente donc la probabilité de ne pas y arriver (6kilos par mois c'est beaucoup quand même les gars !).

Aujourd'hui, je me rends compte que "perdre du poids", quand on est classé médicalement dans la catégorie "obésité morbide", eh ben c'est long. Ca se compte en années ma p'tite dame !

Je me fixe des objectifs de comportements sains à adopter.


L'objectif principal, c'est de changer, d'évoluer, de prendre soin de soi et de son alimentation.

 Le poids, c'est un effet collatéral. 

Ma motivation première est aujourd'hui de manger sainement, de manière appropriée pour mon corps, de savoir dire "oui, j'ai envie de ce morceau de fromage, mais je le mangerai demain midi et je ne m'en sentirai pas frustrée." (et ça, ça n'a pas été facile.)




Pour exterminer mon gras sainement, mes objectifs doivent être sur mes comportements et non sur le poids perdu. 
Exemple : je ne dis plus "je vais perdre 3 kilos par mois" mais "je vais manger uniquement des légumes le soir". Et j'arrête de stresser sur les kilos. Ca aura forcément un effet bénéfique sur le long terme. 
Je dois travailler sur mon nouveau mode de vie pour en faire quelque chose où je me sens bien et pour lequel je n'ai pas à faire d'efforts. La perte de poids suivra forcément, et durablement s'il vous plaît. Il est temps d'arrêter de se battre contre soi-même et de travailler main dans la main.


J'ai encore pas mal de choses à vous raconter. Mais je vais m'arrêter là pour aujourd'hui pour vous éviter la surchauffe cérébrale. Je vous dis à bientôt pour la suite (et peut être fin) de la liste, avec des conclusions inspirantes et une happy end. (enfin j'espère, il faut que j'apprenne à faire les teasers...).

Réactions :

3 commentaires:

  1. Merci d'avoir cité Habitudes Santé ! :)
    Bravo pour cette redirection de la balance vers la "vraie vie". J'ai hâte de voir l'impact que cela aura sur les mois (ou même années) à venir ! Je reste persuadée que le bilan sera positif... :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahah je comprends vite mais il faut m'expliquer longtemps !
      C'est assez compliqué pour moi de progresser doucement et de ne pas voir les changements rapidement, mais ça viendra ! (Et donc je parie plutôt sur les années, mais j'y arriverai ^^)

      Supprimer
  2. Pense pas toujours sur tes poids, mange ce qui est bien pour ta santé et les surpoids vont disparaître tout seuls.
    C'est juste la question de l'habitude. Profite de ta vie :)

    RépondreSupprimer

Merci d'être passé me faire un petit coucou !